News

En deuil de Cris Jones

13.09.2017

Le réalisateur de THE DEATH AND LIFE OF OTTO BLOOM est mort à 37 ans.

Cris Jones, un des plus talentueux jeunes cinéastes australiens, est décédé subitement le 12 septembre. Son premier long métrage, The Death and Life of Otto Bloom, est en ce moment à l'affiche en Suisse alémanique et sortira sur les écrans romands le 10 janvier 2018. Une œuvre qui fascine avec son histoire d'amour et son intéressant jeu avec le temps. Selon Melanie Coombs, la productrice du film, Cris Jones s'apprétait à manger en soirée avec des amis lorsqu'il est décédé.

Né en Grande-Bretagne, Cris Jones vivait et travaillait à Melbourne depuis de nombreuses années. En 2003, diplômé du Victorian College of the Arts, il avait remporté deux prix décernés aux cinéastes émergents. Après avoir réalisé une série de clips musicaux et publicitaires, il était revenu au cinéma en 2008 avec le court-métrage primé The Funk. Celui-ci, avec les excellents Excursion et The Heisenberg Principle, tous visibles sur Vimeo, ont été présentés dans plus de 120 festivals et ont reçu de nombreux prix à travers le monde. Son premier long métrage, The Death and Life of Otto Bloom, a été le film d'ouverture du Melbourne International Film Festival. Passionné par les questions philosophiques, le jeune artiste a su les traiter avec légèreté et humour. Dans les premières réactions à sa disparition, on comprend clairement pourquoi le choc et le chagrin dans le monde du cinéma australien sont immenses: Cris Jones ne s'était jamais mis en avant et son style plein de retenue était extrêmement apprécié. Comme cinéaste, il a créé une réflexion sur le film et les médias en général qui offre, en même temps, une méditation fluide sur l'être et le temps, de sorte que son film résonne encore longtemps chez le spectateur. Cris Jones est mort alors qu'il travaillair sur son deuxième long métrage.

Les médias australiens citent ses collaborateurs, comme Bill Murphy qui a monté The Death and Life of Otto Bloom: «En dehors de son talent, c'était un homme avec une telle profonde gentillesse. Il était si discret, reconnaissant et attentionné. Il n'y avait pas le moindre sens de l'ego chez lui, malgré son talent». Pour lui, Cris Jones était un cinéaste complet dans le style des artistes de la Renaissance, fasciné par la nature des images elles-mêmes, essayant de les approfondir. László Baranyai, le formidable directeur de la photographie de The Death and Life of Otto Bloom, ajoute: «Il était jeune, brillant et courageux. Le genre d'artiste qui écoute attentivement son équipe et ses acteurs, qui n'est pas juste imbu de ses propres idées. Nous savions que tout ce que nous filmions irait en salle de montage. Mais quand j'ai vu le film monté, j'ai eu un choc. Tout était mot à mot fidèle au script, et de nos jours c'est vraiment rare, du moins selon mon expérience».

Plus d'informations sur The Death and Life of Otto Bloom

Google+ Facebook Twitter Email

Rester au courant

trigon-film Newsletter: Informations, films, dvd, concours

   

trigon-film

Depuis 1988, l’engagement de trigon-film, pour la diffusion en Suisse d’oeuvres de qualité du Sud et de l’Est, est reconnu et largement apprécié dans le monde du cinéma. L’association de soutien a ouvert le chemin en 1986 et la Fondation l’a suivie en 1988. trigon-film a depuis distribué dans les salles et rendu accessibles plus de 500 films en salle et sur DVD. Plus d'informations