Réalisateur

Mani Haghighi

Mani Haghighi, né en 1969 à Téhéran, est le fils de Lili Golestan, traductrice et auteure iranienne, et de Ne'mat Haghighi, cameraman de cinéma. Il a étudié la philosophie à la McGill University de Montréal (diplômé en 1991) puis à l'Université de Guelph (1997), avant de retourner en Iran pour se lancer dans la réalisation de films dont il a écrit les scénarios. Son premier long métrage, «Abadan», a été projeté en première au Tribeca Film Festival et son deuxième, «Men at Work», à la Berlinale. «Modest Reception», qui fait partie de la collection de trigon-film, a remporté le NEPTAC Award de la Berlinale (Meilleur film asiatique). En 2016, sa comédie «50 Kilos Albaloo» (50 Kilos of Sour Cherries) , troisième plus grand nombre d'entrées de l'histoire du cinéma iranien, a été interdite après l'intervention des religieux dénonçant sa liberté de ton. Mani Haghighi a joué dans deux de ses propres films et pour d'autres cinéastes, notamment Ashgar Farhadi (About Elly, 2009), pour qui il a écrit le scénario de «Fireworks Wednesday» (2006).

Google+ Facebook Twitter Email

Filmographie

2002 MANDAN (TO STAY). Mittellanger Film

2003 ABADAN

2006 KARGARAN MASHGHOOLE KARAND (MEN AT WORK)

2008 CANAAN

2009 HAMOONBAZHA (HAMOON’S FANS), mittellanger Film

2010 MEHRJUI: KARNAMEYE CHEHEL SAALEH (MEHRJUI: 40 YEAR REPORT)

2012 PAZIRAIE SADEH (MODEST RECEPTION 

2015 50 Kilo Albaloo

2016 A DRAGON ARRIVES!

A Dragon Arrives! (Flyer)

A Dragon Arrives!

Une Chevrolet Impala de couleur orange circule dans un cimetière au milieu d’un désert en direction d’une épave d’un bateau. Nous sommes le 22 janvier 1965, le premier ministre de l’époque, Hassan Ali Mansour, est assassiné. A l’intérieur de l’épave, un prisonnier politique s’est pendu. Les parois sont couvertes de notes d’un journal et de symboles étranges. Suite

Modest Reception - Paziraie Sadeh (Flyer)

Modest Reception - Paziraie Sadeh

Un couple étrange roule dans la montagne, le coffre bourré de sacs où sont empilés des billets de banque. A quel jeu peut-il bien jouer à distribuer ces sacs aux gens qu’il rencontre au hasard de la route? Aumône faite aux indigents ou jeu pervers auquel s’adonnent cet homme et cette jeune femme élégante? Une comédie burlesque aux multiples rebondissements qui offre une allégorie d’une extrême finesse de la société iranienne d’aujourd’hui.   Suite

Google+ Facebook Twitter Email