Theo Angelopoulos

13 Films dans la Collection
Google+ Facebook Twitter Email

Biographie

Un grand poète du cinéma

Théo Angelopoulos a perdu la vie le 24 janvier 2012 à la suite d'un accident de la circulation sur le lieu du tournage de ce qui aurait dû être son prochain film, L'AUTRE MER. Cette nouvelle nous a laissés tristes et choqués. Nous venons de perdre à la fois un homme admirable et un grandiose poète du cinéma. 

Walter Ruggle 

Une statue de Lénine démesurée, emportée à bord d'une péniche sur le Danube. Sur les berges, les gens se signent et tombent à genoux (Le regard d'Ulysse). Des deux côtés d'une rivière, deux familles se font face pour un mariage; la rivière marque la frontière, les deux amoureux se marient sans que l'un puisse toucher l'autre car les frontières sont fermées (Le pas suspendu de la cigogne). Un vieux couple est relégué sur une sorte de radeau, en pleine mer. Il était un partisan en exil revenu dans sa patrie, pour laquelle il avait risqué sa vie. Mais maintenant, sans papiers, il est remis à l'eau (Le voyage à Cythère). Ce sont trois images qui ont marqué l'histoire du cinéma européen, tirées de films dont les questions nous préoccupent plus que jamais. Qu'est-ce qu'un pays en particulier? Que sont les frontières? A quoi mène la politique? En quoi croyons-nous? Qu'est-ce que l'homme dans le cours du temps?

Comme Théo Angelopoulos aimait méditer sur le temps. Combien de fois n'a-t-il pas porté sa caméra vers l'eau, pour y raconter le temps, par ses images, par le cours de l'eau, de ses profondeurs, de ce qui y est caché, par les séparations et leurs dépassements, de tout cela, que nous percevons, qui est déjà passé quand nous en avons conscience. Raconter en images, en sonorités et en rythmes, c'était cela son travail. Il aimait, pour lui-même, chercher des réponses aux questions de la vie, sachant qu'elles ne se laissent pas si facilement trouver. Ce sont des espaces de perception qu'il nous a ouverts, dont nous pouvions accompagner l'exploration. Ce n'est pas lui que nous pouvions comprendre au travers de ses films, bien plutôt nous percevoir nous et ce que les époques font du temps de l'Homme.

Penser aux films de Théo Angelopoulos, c'est aussi penser aux images mouvantes, qui s'épanouissent dans le temps, aux plans dans lesquels les évènements se développent sous nos yeux. Le Russe Andrei Tarkovski, compagnon de route et parent naturel du Grec, a une fois écrit de «sculpturer le temps». Tous deux voulaient donner une idée à leur public de ce qu'est la vie, que le passé fait parti du présent où tout est inclus. «Le temps, ce que nous sommes», me disait Angelopoulos encore récemment lors d'un entretien, «nous nous trouvons simultanément dans toutes les époques.» Et quels époques a-t-il vécu comme Grec! Cela a commencé par la dictature de Metaxas qui survint en 1935, année de sa naissance, en passant par le temps des colonels, quand il a tourné son premier film, jusqu'à la crise actuelle qui a conduit, entre autres, à ce qu'il obtienne le soutien pour son nouveau projet, mais pas l'argent, parce que celui-ci fait tout simplement défaut en Grèce aujourd'hui.

Dans son premier film, «Reconstitution», en 1970, Théo Angelopoulos traitait du meurtre d'un ouvrier rentrant d'Allemagne, dans son village grec de montagne. Il montrait ainsi l'intérieur d'un pays qui endurait une dictature. Dans ce film, Angelopoulos jouait lui-même le rôle d'un journaliste envoyé pour tourner un reportage et mieux comprendre ce qui s'était passé là – pour le saisir. Parmi les images les plus insistantes, il y a celle de la femme qui plante des oignons sur le coin de terre dans lequel elle et son amant ont enterré la victime. Le passé reste présent, le futur se développe sur lui. 

Lorsqu'on se remémore les images que Théo Angelopoulos a tournées, nous reviennent toujours des plans en mouvement, qui examinent intégralement un moment et dans lequel s'assemble ce que représente le temps. Ses longs plans-séquences sont légendaires. Il ne voulait jamais couper parce que la durée d'une exposition faisait partie de la réalité montrée et celle-là une réalité penséé. Dans son film-clé «Le voyage des comédiens» (1974), il fait tourner à travers le pays une troupe de comédiens, entre 1936 et 1952, qui jouait sa très simple pièce de berger dans les villages. Avec ce qui arrivait aux individus de la troupe, et au groupe tout entier, dans le cours du temps, il considérait l'histoire mouvementée de son pays et la répétition, explicitant ainsi comment les hommes ne retiennent rien de l'histoire. Le cinéaste nous met devant les yeux des contextes intérieurs dans lesquels il va si loin qu'il rassemble dans un même plan différentes époques qui en deviennent un temps intemporel.

Peut-être est-il allé à la limite du possible lorsqu'il a tourné en 1998 «L'éternité et un jour» avec Bruno Ganz. Il y a là une séquence dans laquelle, dans un bus, le temps paraît s'être arrêté, dans laquelle le passé et le présent se rencontrent et on a le sentiment, comme spectateur, d'être descendu hors du temps, en compagnie de Bruno Ganz dans ce bus, pour le considérer calmement depuis l'extérieur. Dans ce film, le Suisse incarne un homme qui a encore un jour à vivre – le reste sera l'éternité. Si, dans les années 70, Théo Angelopoulos s'était consacré à l'histoire, considérait son passé, y revenant à chaque fois dans des épopées impressionnantes, dans les années 80 il s'est rapproché des individus. Cela tient, d'un côté, à l'acception que des rêves politiques, il ne reste plus maintenant que des fantômes, d'un autre côté, il est devenu lui-même le père de trois filles. Il a alors raconté, par exemple, l'histoire de deux enfants partis à la recherche de leur père («Paysage dans le brouillard», 1988), celle d'un vieux professeur, apiculteur, (Marcello Mastroianni) qui veut prendre congé de la vie («L'apiculteur», 1986), ou encore celle d'un réalisateur (Harvey Keitel) qui recherche les toutes premières images filmées des Balkan, et qui, depuis la fin du 20è siècle, retourne à son début, jeté au milieu de la guerre. «Le regard d'Ulysse», c'est l'odyssée de quelqu'un qui s'intéressait à l'innocence du premier regard et à l'angoisse que ces images puissent avoir perdu leur innocence. Une angoisse qu'Angelopoulos lui-même ne connaissait que trop.

A la question de savoir pourquoi il faisait des films, Angelopoulos a une fois répondu en citant Borges: «Pour moi, pour mes amis et pour adoucir le passage du temps.» Dans le port du Pirée, en traversant une rue, le cinéaste a été happé par une moto et blessé mortellement. Angelopoulos venait juste de commencer le tournage de son nouveau film qui devait porter le titre «L'autre mer» et aurait été sa trilogie sur le 20è siècle. Il avait préfacé son scénario avec une citation de Georgios Seferis, un autre grand poète grec: «Nous l'avons surmonté – la mer qui nous mène à une autre mer.» Le film aurait dû commencer face aux eaux du Pirée. Le 24 janvier 2012, au bord de l'eau, sur un de ces lieux de tournage auxquels il revenait, le temps a mis fin subitement à la vie d'un grand poète du cinéma.

© Walter Ruggle


Grèce

Carte plus grande

Filmographie

FILMS: 35mm
1965 FORMINX STORY, feature, unfinished
1968 THE BROADCAST,(EKPOMPI) short
Critics’ Prize, Thessaloniki Film Festival
1970 RECONSTRUCTION,(ANAPARASTASI)
feature Best Director, Thessaloniki Film
Festival (1971) Best Cinematography,
Thessaloniki Film Festival (1971)
Best Film, Thessaloniki Film Festival (1971)
Best Actress, Thessaloniki Film Festival
(1971) Critics’ Prize, Thessaloniki Film
Festival (1971) Best Foreign Film, Hyeres
Film Festival (1971) Georges Sadoul Award
(1971) Special Mention, FIPRESCI
(Federation Internationale de la Presse
Cinematographique), Berlin (1971)
1972 DAYS OF ‘36, (MERES TOU ’36) feature
Directors’ Fortnight, Cannes Film Festival
(1973) FIPRESCI Award, Berlin Film
Festival (1973) Best Director, Thessaloniki
Film Festival (1973) Best Cinematography,
Thessaloniki Film Festival (1973)
1975 THE TRAVELLING PLAYERS,
(O THIASSOS) feature Directors’ Fortnight,
Cannes Film Festival (1975) FIPRESCI
Grand Prix, Cannes (1975) Interfilm Award
Berlin «Forum» (1975) Best Film of the
year, Golden Age Award, Brussels (1976)
Best Film of the Year, British Film Institute
(1976) Best Film, Thessaloniki Film Festival
Grand Prix of the Arts, Japan Best Film of
the Year, Japan Best Film in the World
1970-1980, Italian Critics’ Association
FIPRESCI 40th Best Film in the History
of Cinema
1977 THE HUNTERS, (I KYNIGI) feature
Official Selection, Cannes Film Festival
(1977) Golden Hugo Award, Chicago Film
Festival (1978)
1980 MEGALEXANDROS, feature
Gold Lion, Venice Film Festival (1980)
FIPRESCI Award, Venice Film Festival
(1980) New Cinema Award, Venice Film
Festival (1980)
1981 ONE VILLAGE, ONE INHABITANT,
(HORIO ENA, KATIKOS ENAS)
documentary
1982 ATHENS, RETURN TO ACROPOLIS
(ATHINA, EPISTROFI STIN AKROPOLI)
television documentary
1984 VOYAGE TO CYTHERA, (TAKSIDI STA
KYTHIRA) feature Best Screenplay, Cannes
Film Festival (1984) FIPRESCI Award,
Cannes Film Festival (1984) Critics Award,
Rio Film Festival
1986 THE BEEKEEPER, (O MELISSOKOMOS)
feature Official Selection, Venice Film
Festival
1988 LANDSCAPE IN THE MIST,
(TOPIO STIN OMICHLI) feature
Silver Lion, Best Director, Venice Film
Festival (1988) FIPRESCI, Venice Film
Festival (1988) CICAE Art House Prize
(1988) Pasinetti Award (1988) Golden Hugo
Award, Chicago Film Festival (1988) Silver
Plaque for Best Cinematography, Chicago
Film Festival (1988) Felix Award, Best
European Film of the Year (1989)
1991 THE SUSPENDED STEP OF THE STORK,
(TO METEORO VIMA TOU PELARGOU)
feature Official Selection, Cannes Film
Festival (1991)
1995 ULYSSES’ GAZE, (TO VLEMMA TOU
ODYSSEA) feature Grand Prix, Cannes Film
Festival (1995) FIPRESCI Award, Cannes
Film Festival (1995) Felix Award, Best
European Film of the Year (1995)
1998 ETERNITY AND A DAY, (MIA EONIOTITA
KAI MIA MERA) feature
Gold Palm Award, Cannes Film Festival
(1998) Ecumenical Prize, Cannes Film
Festival (1998)
2004 TRILOGY: THE WEEPING MEADOW,
(TRILOGIA: TO LIVADI POU DAKRIZI)
feature Official Selection, Berlinale 2004
2008 THE DUST OF TIME,
(I SKONI TOU CHRONOU) feature

Films de Theo Angelopoulos dans la Collection:

Eleni (Flyer)

Eleni (2004)

Eleni commence quand l'Armée Rouge entre triomphalement dans la ville d'Odessa en 1919, provoquant l'exode de tous les étrangers, y compris de l'importante communauté grecque, qui, lors de la révolution d'octobre, s'était rangée du côté des Russes blancs. Suite

L'éternité et un jour - Mia aioniotita kai mia mera (Flyer)

L'éternité et un jour - Mia aioniotita kai mia mera (1998)

Écrivain renommé, Alexandre retrouve une lettre de sa femme Anna alors qu'il est sur le point de quitter la maison dans laquelle il a toujours vécu. Lui reviennent alors en mémoire des souvenirs, des bonheurs, des moments à côté desquels il pense parfois être passés et qu'il aimerait faire revivre pour l'éternité.  Suite

L'éternité et un jour - Mia aioniotita kai mia mera DVD

L'éternité et un jour -
CHF 26.00 / EUR 23.00

Acheter!
To vlemma tou Odyssea (Flyer)

To vlemma tou Odyssea (1995)

Un cinéaste grec exilé aux États-Unis revient chez lui pour la projection de son dernier film. C'est l'occasion d'un voyage initiatique à la recherche du mythique premier film à avoir jamais été tourné en Grèce. Suite

Le regard d'Ulysse - To vlemma tou Odyssea DVD

Le regard d'Ulysse
CHF 29.00 / EUR 23.00

Acheter!
Le pas suspendu de la cigogne (Flyer)

Le pas suspendu de la cigogne (1991)

Dans une ville du nord de la Grèce, des réfugiés de diverses nationalités attendent de pouvoir traverser le fleuve qui sert de frontière. Alexandre, journaliste de télévision, croit reconnaître parmi eux un ancien homme politique disparu mystérieusement dix années plus tôt. Suite

Le pas suspendu de la cigogne DVD

Le pas suspendu de la cigogne
CHF 29.00 / EUR 23.00

Acheter!
Topio stin omichli (Flyer)

Topio stin omichli (1988)

Voyage initiatique Voula et Alexandre sont soeur et frère. Les deux traversent la Grèce en contrebande, à la recherche du père parti pour travailler en Allemagne. Suite

Paysage dans le brouillard - Topio stin omichli DVD

Paysage dans le brouillard - Topio ...
CHF 26.00 / EUR 21.00

Acheter!
O melissokomos (Flyer)

O melissokomos (1986)

Le dernier voyage Après avoir assisté au mariage de sa fille, Spyros prend la route avec son camion chargé de ruches. Il est apiculteur et, à chaque début de printemps, il part à la recherche de champs de fleurs où ses  abeilles pourront butiner. Suite

L'apiculteur - O melissokomos DVD

L'apiculteur
CHF 26.00 / EUR 21.00

Acheter!

Dans les cinémas:

  • St. Imier: du 16 au 19 octobre
Taxidi sta Kythira - Voyage to Cythera (Flyer)

Taxidi sta Kythira - Voyage to Cythera (1984)

La rentrée de Spiros Alexandre, metteur en scène, accueille son père Spiros, ancien résistant, de retour d’URSS après 32 années d’exil forcé. Suite

Voyage à Cythère - Taxidi sta Kythira DVD

Voyage à Cythère -
CHF 26.00 / EUR 21.00

Acheter!
Athina, epistrofi stin Akropoli - Athen (Flyer)

Athina, epistrofi stin Akropoli - Athen (1983)

Angelopoulos was born and grew up in Athens. The Athens that starts from the Acropolis and extends to the small Byzantine churches of the old quarter, the remains of the neo-classical homes, the quiet squares, the apartment buildings, the narrow streets, the vehicles, the pedestrians. Suite

L'éternité et un jour - Mia aioniotita kai mia mera DVD

L'éternité et un jour -
CHF 26.00 / EUR 23.00

Acheter!
O Megalexandros (Flyer)

O Megalexandros (1980)

Les rêves d'un siècle En 1900, à Athènes, un brigand échappé de prison répondant au nom d'Alexandre capture et sé-questre des diplomates anglais. Suite

Alexandre le Grand - O Megalexandros DVD

Alexandre le Grand
CHF 29.00 / EUR 23.00

Acheter!
I kynighi - Oi Kynigoi (Flyer)

I kynighi - Oi Kynigoi (1977)

I Kynighi clôt la trilogie historique de Théo Angelopoulos. Il s’agit peut-être du film le plus directement politique de la série: en 1976, un groupe de chasseurs de la haute bourgeoisie découvre le cadavre d’un maquisard de l’époque de la guerre civile. Suite

Les chasseurs - Oi kynigoi DVD

Les chasseurs
CHF 29.00 / EUR 23.00

Acheter!
O Thiasos - O Thiassos (Flyer)

O Thiasos - O Thiassos (1975)

Chronique politique De 1939 a 1952, une troupe de comédiens itinérante présente un spectacle à travers la Grèce. En Grèce, à l'aube de la seconde guerre mondiale, une troupe de comédiens balade de village en village une pièce gentillette et fanée, Golfo la bergère. Suite

Le voyage des comédiens - O Thiasos DVD

Le voyage des comédiens
CHF 29.00 / EUR 23.00

Acheter!
Meres tou 36 (Flyer)

Meres tou 36 (1973)

Le visible dans l'invisible Tourné en pleine dictature des colonels, le film ose faire un parallèle entre cette dictature de 67 et celle de Métaxas de 36, mais de façon implicite afin d'échapper à la censure. Suite

Jours de 36 - Meres tou 36 DVD

Jours de 36
CHF 26.00 / EUR 21.00

Acheter!
Anaparastasi - Αναπαράσταση (Flyer)

Anaparastasi - Αναπαράσταση (1970)

Avec la complicité de son amant, une femme assassine son mari de retour au foyer après une longue absence. Soupçonnés, les criminels finissent par avouer. Un juge procède à la reconstitution du meurtre à laquelle assistent des journalistes et Theo Angelopoulos qui prépare un film sur le sujet. Suite

Reconstitution - Anaparastasi DVD

Reconstitution
CHF 29.00 / EUR 23.00

Acheter!