Film

Madrigal

Commander le DVD

Shop

Film

Madrigal

Fernando PérezCuba – 2007

«Tout n’est pas ce qui paraît être…» Voici la phrase qui résonne dans le film Madrigal de Fernando Perez, le réalisateur cubain de Habana Suite. Le jeu entre le réel et l’artificiel est fascinant dans Madrigal. Le récit raconte une histoire d’amour fou entre Javier, un jeune acteur de théâtre, et Luisita, une fille complexée et secrète. Le début de leur aventure est marqué par les méfiances de Luisita envers Javier et par les mensonges de ce dernier: il ne croit plus à l’amour et veut seulement profiter de la relation pour se procurer un appartement. Mais la découverte de la beauté intérieure de Luisita l’amène vers un amour profond et idéalisé. L’épilogue présente une histoire d’amour futuriste qui se déroule en 2020 et qui sort de la plume de Javier, alimentée par sa propre expérience amoureuse. Le Conte de Javier nous plonge dans un monde érotisé où le sexe, dépourvu de sentiment, est la valeur principale.

«Il ne faut pas se fier aux apparences» aurait pu être le titre de ce nouveau film de Fernando Pérez, tant ce dicton populaire court tout au long du film, revenant dans les dialogues, dans les situations, menant les personnages là où ils ne voudraient pas, ou ne devraient pas, aller. Il ne faut pas se fier aux apparences car derrière le titre précieux et à première vue vieillot, Madrigal, il se cache une œuvre avant tout passionnée et profondément contemporaine.

Madrigal, ce pourrait être aussi «On ne badine pas avec l'amour», où les sentiments amoureux sont entravés par des considérations - des besoins? - pratiques ou financières. Où le terre à terre et les nécessités de survie empêchent cette quête du bonheur auquel chacun aspire. Comme pour tous les autres films de Fernando Pérez, celui-ci n’entre dans aucune des catégories classiques. Il est proche, pourtant, d'un genre littéraire aujourd'hui quasiment disparu, tant il fut galvaudé, le conte philosophique. Mais ici, le genre n’est pas daté, car il a su allier l’humour noir (autorisant les allusions politiques à peine voilées) au romantisme le plus profond, permettant d’ailleurs une lecture universelle de cette histoire.

Tout ce contenu ne serait rien sans les images, bien sûr, puisque nous sommes au cinéma. Celles-ci savent transcender les scènes et les sentiments, déjouer les pièges et les lieux communs (qui ne peuvent manquer comme dans toute histoire d'amour) pour nous surprendre encore, même souvent nous déstabiliser. Car Fernando Pérez a, comme à son habitude, chassé les évidences, cherché les contre-pieds pour pousser le spectateur à l'ouverture. Dans ce monde qui se ferme de plus en plus, c'est, là encore, le visionnaire qui s'exprime.
Martial Knaebel


Google+ Facebook Twitter Email

Fiche technique

Titre original Madrigal
Titre allemand Madrigal
Titre français Madrigal
Autres titres Madrigal
Réalisation Fernando Pérez
Pays Cuba
Formats 35mm, DVD
Scénario Fernando Pérez, Eduardo del Llano, Susana Maria
Montage Julia Yip, Iñigo Remacha
Musique Edesio Alejandro
Image Raul Pérez Ureta
Son Daniel Goldstein, Raúl Amargot
Equipment Erick Grass, Carlos Díaz
Costumes Miriam Dueñas
Production Wanda Vision, ICAIC
Durée 117 Min.
Langue Spanisch/d/f

Acteurs

Carlos Enrique Almirante Javier
Liety Chaviano Luisita
Ana de Armas Stella Maris
Luis Alberto García Angel
Carla Sánchez Eva
Yailene Sierra Elvira
Anciano Arpa Armando Soler
Anciano Arpa Armando Soler

Distinctions

Berlinale Special 2007 Best Cinematography, Festroja Setúbal

Critiques

Es ist selten, dass man das Kino verlässt und das Gefühl hat, man sei eine andere Person. Genau diese Sensation hatte ich, nachdem ich den jüngsten Film von Fernando Pérez gesehen habe. Weit entfernt von den bekannten kubanischen Themen, der politischen und sozialen, geleitet uns dieser Film ins Reich der Fantasie... «Madrigal» erinnert uns in seinen stärksten Momenten an Borges: Ein grossartiger Film. Roman Kunzmann, Punto Latino «Der kubanische Regisseur Fernando Pérez hat ein vielstimmiges und vielschichtiges Gefühlsdrama inszeniert... Pérez ist ein Meister der metaphorischen Harmonik, und alles - das Reale, das Theatralische, das Melodramatische - fügt sich zu einer grossen, schönen Traurigkeit, die einen nicht nur formal anregt, sonden auch menschlich berührt.»
Christoph Schneider, Züritipp

«Fernando Pérez échappe dans Madrigal aux caractéristiques traditionnelles du cinéma cubain, où des éléments de la vie quotidienne se con-juguent avec des éléments représentatifs de la culture de cette île caribéenne.»
Le cinelatino

«Als hätte Magritte seine Bilder im heutigen Havanna gemalt, so habe er sich diesen Film erträumt, sagt Fernando Pérez über «Madrigal». Als filmisches Spiegellabyrinth zwischen Traum und Wirklichkeit.»
Florian Keller, Tages-Anzeiger

«Die Musikwissenschaft definiert das Madrigal als einen weltlichen Gesang von musikalischer und poetischer Vielstimmigkeit. Besonders im 16.

(...) Suite

Fiche technique

Titre original Madrigal
Titre allemand Madrigal
Titre français Madrigal
Autres titres Madrigal
Réalisation Fernando Pérez
Pays Cuba
Formats 35mm, DVD
Scénario Fernando Pérez, Eduardo del Llano, Susana Maria
Montage Julia Yip, Iñigo Remacha
Musique Edesio Alejandro
Image Raul Pérez Ureta
Son Daniel Goldstein, Raúl Amargot
Equipment Erick Grass, Carlos Díaz
Costumes Miriam Dueñas
Production Wanda Vision, ICAIC
Durée 117 Min.
Langue Spanisch/d/f

Acteurs

Carlos Enrique Almirante Javier
Liety Chaviano Luisita
Ana de Armas Stella Maris
Luis Alberto García Angel
Carla Sánchez Eva
Yailene Sierra Elvira
Anciano Arpa Armando Soler
Anciano Arpa Armando Soler

Distinctions

Berlinale Special 2007 Best Cinematography, Festroja Setúbal

Critiques

Es ist selten, dass man das Kino verlässt und das Gefühl hat, man sei eine andere Person. Genau diese Sensation hatte ich, nachdem ich den jüngsten Film von Fernando Pérez gesehen habe. Weit entfernt von den bekannten kubanischen Themen, der politischen und sozialen, geleitet uns dieser Film ins Reich der Fantasie... «Madrigal» erinnert uns in seinen stärksten Momenten an Borges: Ein grossartiger Film. Roman Kunzmann, Punto Latino «Der kubanische Regisseur Fernando Pérez hat ein vielstimmiges und vielschichtiges Gefühlsdrama inszeniert... Pérez ist ein Meister der metaphorischen Harmonik, und alles - das Reale, das Theatralische, das Melodramatische - fügt sich zu einer grossen, schönen Traurigkeit, die einen nicht nur formal anregt, sonden auch menschlich berührt.»
Christoph Schneider, Züritipp

«Fernando Pérez échappe dans Madrigal aux caractéristiques traditionnelles du cinéma cubain, où des éléments de la vie quotidienne se con-juguent avec des éléments représentatifs de la culture de cette île caribéenne.»
Le cinelatino

«Als hätte Magritte seine Bilder im heutigen Havanna gemalt, so habe er sich diesen Film erträumt, sagt Fernando Pérez über «Madrigal». Als filmisches Spiegellabyrinth zwischen Traum und Wirklichkeit.»
Florian Keller, Tages-Anzeiger

«Die Musikwissenschaft definiert das Madrigal als einen weltlichen Gesang von musikalischer und poetischer Vielstimmigkeit. Besonders im 16.

(...) Suite

Rester au courant

trigon-film Newsletter: Informations, films, dvd, concours

   

trigon-film

Depuis 1988, l’engagement de trigon-film, pour la diffusion en Suisse d’oeuvres de qualité du Sud et de l’Est, est reconnu et largement apprécié dans le monde du cinéma. L’association de soutien a ouvert le chemin en 1986 et la Fondation l’a suivie en 1988. trigon-film a depuis distribué dans les salles et rendu accessibles plus de 500 films en salle et sur DVD. Plus d'informations