Dans la Sardaigne profonde des années 1940, à l'âge de cinq ans, le petit Gavino est contraint d'abandonner l'école après deux mois seulement car il doit dorénavant aider son père à garder les animaux. Il grandit ainsi dans l'isolement, loin de la société humaine. C'est grâce au service militaire à l'âge de 21 ans qu'il peut échapper à l'emprise de son père. Il apprend à lire, ce qui est pour lui une révélation (il deviendra linguiste), et en sortant de l'armée, il rejette le rapport de quasi-esclavage imposé par son père.

 

 

Articles sur le film: Décès de Vittorio Taviani

Ils ont réalisé des films à deux toute leur vie, voici que l'aîné des frères Taviani est décédé.

Suite

Titre original Padre Padrone
Titre allemand Padre Padrone - Mein Vater, mein Herr
Titre français Padre Padrone
Autres titres Padre Padrone
Réalisation Paolo & Vittorio Taviani
Pays Italie
Formats 35mm, DVD, DCP
Scénario Gavino Ledda (Buch, Paolo & Vittorio Taviani
Montage Roberto Perpignani
Musique Egisto Macchi
Image Mario Masini
Son Pietrantonio Federico, Giovanni Sardo
Equipment Gianni Sbarra
Costumes Lina Nerli Taviani
Production Giuliani G. De Negri, Rai Due
Durée 113 Min.
Langue Italienisch/d + f
Acteurs
Omero Antonutti Vater
Saverio Marconi Gavino
Marcella Michelangeli Mutter
Fabrizio Forte Gavino jung
Marino Cenna Hirte
Stanko Molnar Sebasiano
Nanni Moretti Cesare
Pierluigi Alvau
Giuseppino Angioni
Fabio Angioni
Distinctions

Palme d'Or Cannes 1977

Special David 1978

FIPRESCI Prize 1977

Interfilm Grand Prix Berlinale 1977

«Was Padre padrone über die meisten Filme mit politisch-ideologischem Vorzeichen hinaushebt, ist seine Sinnlichkeit, seine dichterische Grösse und seine bildliche Schönheit. Alles stimmt hier: die gedankliche Genauigkeit, die Weite und Herbheit der Landschaft, die Gesichter der Spieler, ihr sparsamer Dialog und die Musik, die von den Tavianis wie schon in ihren beiden letzten Filmen San Michele aveva un gallo und Allonsanfán mit einer geradezu urtümlichen Wucht eingesetzt wird.» Fred Zaugg, Der Bund


«Construction rigoureuse qui est sans doute la condition même de la plus grande leçon que donne le film; ce destin exemplaire n'est pas donné comme destin-modèle: c'est tout ensemble la description au plus près du vécu du protagoniste de cette ascension sociale et ses limites que propose Padre padrone. Il n'y a pas de miracle à cette richesse du film, qui est d'abord le résultat d'une réflexion sur le langage même qui a précédé et nourri ce film sur l'acquisition du langage.» Émile Breton

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.