You Will Die At 20

Movie

You Will Die At 20

Amjad Abu AlalaSudan – 2019
TRAILER

Sudan, province of Aljazira, nowadays - When Muzamil was born, a prophecy by the holy man of the village predicts that he will die when he is 20 years old. Muzamil’s father cannot stand the doom and travels away from home. Sakina, as a single mother, raises her son with over protection. One day, Muzamil turns 19.

Original Title You Will Die At 20
German Title You Will Die At 20
French Title Tu mourras à 20 ans
Other Titles You Will Die At 20
Directed by Amjad Abu Alala
Country Sudan
Available Formats Blu-ray, DCP
Screenplay Amjad Abu Alala, Yousef Ibrahim
Film Editing Hiba Osman
Soundtrack Amine Bouhafa
Cinematography Sébastien Goepfert
Sound Rana Eid
Production Station Film, Sudan
Runtime 105 Min.
Language Arabisch/d/f
Actors
Bunna Khalid Naima
Mahmoud Elsaraj Sulaiman
Islam Mubarak Sakina
Mustafa Shehata Muzamil
Talal Afifi Alnoor
Awards

2019 Venice Film Festival
LION OF THE FUTURE “LUIGI DE LAURENTIIS” VENICE AWARD FOR A DEBUT FILM

Egypt’s El Gouna Film Festival
Best Film

Journées Cinématographiques de Carthage
Prix du Meilleur scénario; Prix de la meilleure première œuvre Tahar Chariaa

Festival du film international d'Amiens
Grand Prix du Jury

Toronto Film Festival
Contemporary World Cinema

International Film Festival Fribourg
Grand Prix

«Das Spielfilmdebüt des sudanesischen Regisseurs Amjad Abu Alala summt zwar leise das Lied vom langen Schatten des Todes, ist jedoch eine melancholische Hymne auf das Leben. Dabei zollt Alala den jahrhundertealten Traditionen seines Heimatlandes Respekt und schenkt uns sehnsuchtsvolle, aus der Zeit gefallene Bilder, die uns den Sudan als einen magischen Ort aus Sand, Himmel und den Farben des Nils entdecken lassen.» Medientipp, Sarah Stutte

«Ein junge Mann, dem nach der Geburt der Tod in seinem zwanzigsten Lebensjahr prophezeit wurde, steht in Zentrum eines Spannungsbogens, der politisch, metaphorisch oder auch einfach märchenhaft interpretiert werden kann.» Michael Sennhauser, SRF

«You Will Die at Twenty ein beeindruckendes Debüt, dem hoffentlich noch weitere Werke folgen werden, und sei es nur, um den Sudan kennenzulernen, das sich erst langsam wieder der Filmwelt öffnet.» Oliver Armknecht, film-rezensionen


«Une œuvre précieuse, tant par la puissance de son récit que par sa magnifique photographie, opposant la luminosité de vastes paysages à l’ombre des maisons étroites dans lesquelles se jouent des drames invisibles.» Le Temps, Stéphane Gobbo


«Visuellement magique.» La Liberté, Olivier Wyser


«L’intensité est peut-être même le mot qui résume le mieux cette très belle découverte. Intensité du propos, des images, de la musique et de l’interprétation.» Daily Movies, Etienne Rey


«Travaillant avec une précision remarquable sur l'intensité des visages et les couleurs des costumes, le prometteur Amjad Abu Alala (qui a écrit le scénario avec Yousef Ibrahim) livre un message politique subtil sous une narration qui tient délicatement le fil du suspense, mélange mythe et réalisme, et décortique avec délicatesse les relations mère-fils et père-fils. Des qualités qui font de lui un cinéaste à suivre de très prèscineuropa


«Trop rares sont les films venus du Soudan pour qu’on ne soit pas piqué de curiosité, d’autant que son auteur, Amjad Abu Alala, impose d’entrée de jeu une mise en scène d’une sereine beauté, qui n’est pas sans évoquer le cinéma mythologique de Souleymane Cissé.» La Vie


«Une révélation.» Première


«La facture même du film est vraiment sublime, la photographie vraiment magnifique qu'il s'agisse des extérieurs en lumière naturelle ou des intérieurs en clair-obscur, c'est super beau, et la mise en scène est également très maîtrisée.» Couleur 3, Philippe Congiusti


 «Fable politique, film de zombie, chronique sociale, tragédie  le film fait coexister toutes ces strates de récit en les enserrant dans une mise en scène élégante et maîtrisée.» Le Monde


«Tu mourras à 20 ans est le récit d’une émancipation sociale et culturelle au Soudan. Un film rare, intense et d’un courage inouï, qui ose défier la pensée conformiste de toute une société.» avoir-alire.com


«Un vrai coup de cœur.» L'Obs


«Traversé par de belles séquences qui semblent viser la matérialité du songe, le film d'Abu Alala fait retentir haut le désir d'émancipation d'un peuple cerné par les interdits religieux.» Libération


 «Un premier long-métrage fort, beau et riche sur la confiscation d’un avenir et l’instrumentalisation des croyances.» La Voix du Nord


«Un conte philosophique dont le dénouement parvient à déjouer toutes les attentes.» Positif


«S’il reste très allusif, le parti que le film prend pour l’émancipation et la raison ne l’empêche pas de garder un regard bienveillant sur les oiseaux de malheur religieux, et c’est cette justesse à la Chahine que l’on retient finalement.» Cahiers du Cinéma


«Obscurantisme contre liberté : un premier film stupéfiant de profondeur.» Télérama


«Le film séduit par son hybridité et sa beauté plastique.» L'Express


«Fabuleuse ode à la liberté.» Jeune Afrique


«Un film beau comme une élégie antique, doublé d’un hymne vibrant à la liberté d’être.» Les Fiches du Cinéma


«Le Soudanais Amjad Abu Alala signe avec raffinement le tableau d'une vie volée.» France Info

Dossier_presse (390 kB)

Flyer (1003 kB)

Pressbook (430 kB)

© COPYRIGHT

Texts as well as any visual and audio material on the website of the trigon-film foundation are intended for reporting on the respective film or the promotion of the theatrical release. The material is available free of charge only for reporting on the respective film or its promotion. Any other usage is forbidden through copyright and has to be discussed with trigon-film. Passing on the material to a third party in return for payment or for free is strictly prohibited. The copyright reference © trigon-film.org is mandatory. By using our material you accept our copyright regulations!