News

Décès d'Eliseo Subiela

26.12.2016

Le cinéaste argentin est décédé à 72 ans.

Le réalisateur argentin Eliseo Subiela est décédé à Buenos Aires pendant la nuit de Noël, un jour avant son 72e anniversaire. «No te mueras sin decirme adónde vas», ne meurs pas sans me dire où tu vas, est le titre d'un de ses films qui parlent des rêves de la vie, comme celui que la personne aimée ne quitte pas ce monde sans dire où elle va. Eliseo Subiela a commencé sa carrière en 1964 comme assistant de Leonardo Favios pour le film «Crónica de un niño solo», puis de Fernando Solanas et Octavio Getino sur le tournage de leur pamphlet majeur d'envergure supra-continentale, «La hora de los hornos». Son court-métrage «Didáctico sobre las armas del pueblo» réunissait des scènes montrant les conditions sociales et la chanson de Palito Ortegas, «Gracias a Dios». Ses longs-métrages de fiction ont ensuite voyagé à travers le monde et fait d'Eliseo Subiela une figure-clé du cinéma argentin: «La conquista del paraíso» (1980), «Hombre mirando al sudoeste» (1986), «Últimas imágenes del naufragio» (1989), «El lado oscuro del corazón» (1992), le fameux «No te mueras sin decirme adónde vas (1995), «Despabílate amor »(1996) ou «Pequeños milagros» (1997). Ses films explorent les frontières mouvantes entre l'être et le paraître, élargissant la réalité avec des rêves qui devenaient réels. Il s'est très tôt servi des nouveautés technologiques et a par exemple intégré, à une époque où personne ne le faisait, une webcam dans un film de fiction (Pequeños milagros). Le désir de l'autre, l'amour et ses limites: ces éléments ont hanté Eliseo Subiela sa vie durant. Il dirigeait une école de cinéma à Buenos Aires, où il a formé nombre de professionnels qu'il a fortement impliqués dans ses propres œuvres. En 2012, il a notamment réalisé avec des étudiants «Paisajes devorados» qui parlait de l'autre grand rêveur du cinéma argentin: Fernando Birri. Ces derniers mois, il ne préparait pas seulement un nouveau film de fiction, mais travaillait aussi intensivement, avec l'association des cinéastes argentins, à la digitalisation de ses œuvres, que trigon-film va bientôt éditer. (wal.)

Plus d'informations sur Despabílate amor
Plus d'informations sur No te mueras sin decirme adónde vas
Plus d'informations sur Pequeños milagros

Google+ Facebook Twitter Email

Shop

Rester au courant

trigon-film Newsletter: Informations, films, dvd, concours

   

trigon-film

Depuis 1988, l’engagement de trigon-film, pour la diffusion en Suisse d’oeuvres de qualité du Sud et de l’Est, est reconnu et largement apprécié dans le monde du cinéma. L’association de soutien a ouvert le chemin en 1986 et la Fondation l’a suivie en 1988. trigon-film a depuis distribué dans les salles et rendu accessibles plus de 500 films en salle et sur DVD. Plus d'informations