Pays

Kirghizistan

6 films trigon
Centaur (Flyer)

Centaur

Aktan Abdykalykow - Arym Kubat – 2017

Projectionniste dans un village des environs de Bichkek, la capitale du Kirghizistan, Centaur tente de s’opposer à ce qu’il estime être une perte des valeurs morales engendrée par le développement d’une société d’économie libérale. Aktan Arym Kubat propose encore une fois, après Le voleur de lumière, une émouvante élégie, hommage à une culture confrontée à une mutation paraissant irréversible. Suite

Cinéma en ligne
Centaure
A. Abdykalykow - Arym Kubat Kirghizistan 89′
Projectionniste dans un village des environs de Bichkek, la capitale du Kirghizistan, Centaur tente de s’opposer à ce qu’il estime être une perte des valeurs morales engendrée par le développement d’une société d’économie libérale.

Dans les cinémas

  • Airolo: le 18 octobre
  • Bex: le 16 octobre
  • Fribourg: le 14 janvier 2018
Heavenly Nomadic (Flyer)

Heavenly Nomadic

Mirlan Abdykalykow – 2015

Une histoire paisible, au milieu du décor sublime d’une vallée encore sauvage. Une famille qui perpétue des traditions et un mode de vie centenaire, mais consciente de leur fragilité. Cette sérénité n’est qu’apparente, les drames et les tensions affleurent. Premier film, Nomades célestes nous fait pénétrer simplement dans un monde en voie de disparition. Suite

The Light Thief - Svet-Ake (Flyer)

The Light Thief - Svet-Ake

Aktan Abdykalykow - Arym Kubat – 2010

Svet-Ake, c'est d'abord une belle fable, qui nous émeut avec ce personnage attachant qu'est ce «Monsieur Lumière», sorte de Robin des plaines kirghizes. Une belle fable, parce qu'elle est simple et met en scène des personnages emblématiques, parce qu'elle nous parle de morale, presque à chaque séquence. Il y a, bien sûr, le héros, le «voleur» de lumière, qui estime que celle-ci devrait être à la portée de tous, même des plus pauvres. Suite

Pure Coolness - Boz Salkyn (Flyer)

Pure Coolness - Boz Salkyn

Ernest Abdyjaparov – 2007

Il existe dans les villages de montagne retirés du Kirghizistan rural une coutume séculaire: l’enlèvement des épouses. Cette coutume peut-elle encore se justifier aujourd’hui, même si les époux mènent finalement une vie heureuse? C’est le thème abordé dans “Boz Salkyn”, un conte contemporain, dérangeant mais chaleureux sur la loyauté familiale, la tromperie, la trahison et l’amour. Après "Saratan", son premier long métrage remarqué, Ernest Abdyjaparov réussit une nouvelle fois, formidablement, à aborder un sujet sérieux avec légèreté. Suite

Saratan (Flyer)

Saratan

Ernest Abdyjaparov – 2005

Le village kirghize comme héros Dans son premier long métrage de fiction, Ernest Abdyjaparov nous plonge dans l'atmosphère d'un petit village kirghiz qui sert de métaphore à la situation qui règne dans le pays, une dizaine d'années après la chute de l'Union Soviétique. L'argent fait gravement défaut et chacun se débrouille comme il peut pour s'en sortir. Sur un ton tragi-comique, l'histoire nous raconte comment le personnages de ce microcosme gèrent la situation entre politique et religion, tradition et modernité. Suite

Beshkempir (Flyer)

Beshkempir

Aktan Abdykalykow - Arym Kubat – 1998

Azate est un garçon déluré, prêt aux quatre cents coups avec ses copains et aux jeux universels d'initiation sexuelle. Beshkempir, titre original du film, est le nom porté par Azate. Selon une coutume ancestrale, un bébé issu d'une famille nombreuse est «offert» par ses parents naturels à un couple stérile. Cinq vieilles femmes procèdent à une sorte de baptême païen et l'enfant adopté est nommé Beshkempir, ce qui signifie «cinq vieilles». Dans ce petit village de montagne, la vie est rythmée par le travail et les projections de cinéma ambulant en plein air. Suite

Google+ Facebook Twitter Email

Rester au courant

trigon-film Newsletter: Informations, films, dvd, concours

   

trigon-film

Depuis 1988, l’engagement de trigon-film, pour la diffusion en Suisse d’oeuvres de qualité du Sud et de l’Est, est reconnu et largement apprécié dans le monde du cinéma. L’association de soutien a ouvert le chemin en 1986 et la Fondation l’a suivie en 1988. trigon-film a depuis distribué dans les salles et rendu accessibles plus de 500 films en salle et sur DVD. Plus d'informations