Réalisateur

Ernesto Daranas

1 Film dans la collection

Ernesto  Daranas  Serrano  est  né en  1961 à La  Havane.  Il  termine  des études  de pédagogie et de géographie en 1983. Il commença tôt à écrire et travailler pour la radio: biographies,  chroniques,  pièces de théâtre, nouvelles,  jeux  radiophoniques.  A  la télévision, il fut auteur de scénarios et développa quelques intrigues pour des téléfilms. En 2004, il conçut et réalisa le documentaire Los últimos gaiteiros de La Habana avec lequel il obtint le prestigieux prix international du journalisme «Rey de Espana». La même année, Daranas réalisa le téléfilm La vida en rosa dont il écrivit également le scénario. Avec sa critique sociale incroyablement surréaliste, l’oeuvre se plaça rapidement au rang de film culte et se vit offrir de nombreuses récompenses dans les festivals. L’oeuvre de Daranas tourne toujours, sous une forme ou une autre, autour des soucis des gens de La Havane, avec des thèmes comme la prostitution, la misère ou encore l’absence du père, qui imprègnent la société cubaine. C’est ainsi qu’il situe son film Los dioses rotos   dans le monde complexe de la prostitution à La Havane et dans lequel une professeure d’université fait des recherches sur le légendaire proxénète Alberto Yarini. Celui a marqué l’identité cubaine au temps de la guerre d’indépendance. Un film prenant et divertissant, autant universel que fortement ancré dans la réalité cubaine. Ce qu’on peut d’ailleurs aussi dire de son dernier film Conducta.


Filmographie

Filmographie
2004
Los últimos gaiteiros de La Habana (Les derniers joueurs de biniou de La
Havane - documentaire)
2004
La vida en rosa? (La vie en rose? - film TV)
2008
Los dioses rotos
 (Les dieux cassés)
2014
Conducta
 (La conduite)

Conducta (Flyer)

Conducta (2014)

Chala est un gamin dont l’enfance a été volée. Sa mère alcoolique est incapable de s’occuper de son foyer et malgré le peu d’amour qu’elle lui montre, il prend soin d’elle et de la maisonnée. Il ne connaît pas son père qui ne veut pas le reconnaître. Pour ramener de l’argent à la maison, il élève et entraîne des chiens de combat. Ce serait un délinquant en puissance s’il n’existait Carmela et Yeni. Suite