Réalisateur

Roger Gnoan M'bala

2 Films dans la collection

Roger Gnoan M'Bala was born in 1941 in Grand Bassam (Ivory Coast). he studied at the independent French cinema conservatory and in Sweden.
From 1968 to 1978 he worked as an assistant to a film director, then as a radio transmission director for the national radio and TV channel.
His short film called Amanie wins the silver tanit at the JCC of Carthage
He directed his first feature film in 1984, Ablakon, a sarcastic and highly active comedy. Fame come with the film, Au nom du Christ (1993) and he wins the youth prize at the Locarno film festival (Swiss) and the Étalon de Yennenga at the Fespaco (Burkina Faso).
Adangamman confirms his talent in 2000. The film depicts the relationship between European slavers in seek of human merchandise and West African kings who would sell them their prisoners. Such a bold theme, combined with his personal talent originated one of the master pieces of late 20th century African cinema.

Filmographie

Amanie / Quelles sont les nouvelles? (1972), fiction (32'), 16mm, B&W
Le Chapeau (1974-75), fiction (70'), 16mm, color
Ablakon (1984-85), fiction (90'), 35mm, color
Bouka (1988), fiction (90'), 35mm, color
Au nom du Christ (1992), fiction (90'), 35mm, color
Adanggaman (2000), Fiction 95 mn, 35 mm, color

Bouka (1988)

Bouka est un jeune adolescent doué. Il vit au village avec ses parents. Ensemble, ils forment une famille aux liens solides. Son père lui donne une éducation traditionnelle, proche de la nature. Ce bonheur va prendre fin brutalement avec la mort du père... Veuve, la mère de Bouka va subir les lois implacables de la tradition. Elle devient la nouvelle épouse du neveu de son défunt mari. Bouka n'accepte pas cette situation et la nouvelle condition de sa mère. Suite

Ablakon (1986)

Charlemagne Ablakon vit dans une riche villa moderne dans un quartier d’Abdidjan. C’est un escroc doté d'un sens des affaires bien particulier. Volontiers coureur et charmeur, ses succès auprès des femmes lui valent bien des ennuis. De retour à son village, il envoûte jeunes et vieux en leur faisant miroiter l'attrait de la grande ville où régnerait l’argent facile. Il propose aux villageois de participer à une entreprise de lotissement, mais il aurait besoin de leur argent. Suite

Google+ Facebook Twitter Email