Réalisateur

Waad al-Kateab

1 Film dans la collection

En janvier 2016, Waad al-Kateab a commencé à fournir des images du conflit syrien à Channel 4 pour une série de reportages intitulée "Inside Aleppo". Ces vidéos sur le conflit en Syrie et sur cette crise humanitaire d’une extrême complexité ont battu des records d’audience au Royaume-Uni. Elles ont été vues près d’un demi-milliard de fois en ligne, ont été primées à vingt-quatre reprises et ont reçu notamment un Emmy Award en 2016.

Waad était étudiante en marketing à l’Université d’Alep lorsque les manifestations contre le régime d’Assad ont balayé le pays en 2011. Comme plusieurs centaines de ses compatriotes syriens, elle est devenue une journaliste-citoyenne déterminée à révéler les horreurs de la guerre. Elle a appris elle-même à filmer la situation tragique des habitants d’Alep alors que les forces d’Assad combattaient les rebelles pour le contrôle de la ville. Elle est restée pendant le siège pour dénoncer les terribles pertes en vies humaines. En décembre 2016, lorsqu’elle a été évacuée d’Alep avec sa famille, elle a emporté avec elle toutes ces images recueillies au fil des années. Waad vit aujourd’hui à Londres avec son mari Hamza et ses deux filles.

For Sama (Flyer)

For Sama (2019)

Waad al-Kateab est à Alep pour étudier l’économie au moment où la population descend dans la rue pour réclamer plus de liberté. C’est au cours de ces démonstrations qu’elle rencontre Hamza avec qui elle se mariera et donnera naissance à Sama, leur fille. Munie d’une caméra vidéo, Waad al-Kateab va filmer d’abord la joie et l’espoir, puis l’enfer des bombardements. Suite

Dans les cinémas:

  • Bellinzona: le 7 décembre
  • Chexbres: les 11 et 12 février
  • Fribourg: du 19 au 21 avril
  • Genève, cinéma CDD: actuellement
  • Lausanne, Cinéma Bellevaux: actuellement
  • Locarno: le 2 décembre
  • Lugano: le 10 décembre
  • Martigny: le 3 décembre
  • Mendrisio: le 18 décembre
  • Neuchâtel, Minimum: actuellement
  • Nyon: le 18 novembre
  • Orbe: le 19 mars
  • Sion: le 3 mars