Une nuit de 1902, alors qu’il bivouaque avec quelques soldats lors d’une expédition dans la région de l’Oussouri, le capitaine russe Vladimir Arseniev, grand explorateur de l’Extrême-Orient, voit arriver un petit homme trapu, Dersou Ouzala, habile chasseur d’origine mongole et familier de la région. Les deux hommes sympathisent immédiatement et Dersou accepte de servir de guide à l’expédition bientôt soumise à de terribles obstacles tels que le froid, la fatigue et la faim. Cinq ans plus tard, les deux hommes se retrouvent pour un nouveau périple. «Dodeskaden (1970), le précédent film du réalisateur japonais, fut un échec commercial. Ostracisé par les producteurs, malade, suicidaire, Akira Kurosawa s’enferma dans un long silence qu’il ne rompit qu’après avoir accepté la proposition de tourner en Russie. Kurosawa, féru de culture russe, se souvint alors de sa lecture des mémoires de l’écrivain et explorateur Vladimir Arseniev (Derzu Uzala, 1907, Dans la contrée de l’Oussouri, 1921), par ailleurs très appréciés par Maxime Gorki. L’humanisme généreux de Kurosawa avait été frappé par les qualités morales qui faisaient du chasseur mongol un vieux sage, ainsi que par la très forte amitié qui soudait deux hommes a priori très différents. Ayant obtenu carte blanche de la part des producteurs, le cinéaste put tourner sur les lieux mêmes explorés par Arseniev et donner ainsi le souffle nécessaire à la beauté de son sujet.» (CNDP)

Titre original Dersu Uzala
Titre allemand Uzala, der Kirgise
Titre français Dersou Ouzala
Autres titres Dersu Uzala, il piccolo uomo delle grandi pianure
Réalisation Akira KUROSAWA
Pays Japon
Formats 35mm, DVD, Blu-ray, DCP
Scénario Akira Kurosawa, Yuri Nagibin, Yoichi Matsue nach den Berichten von Vladimir
Montage Ludmila Feiginowa
Musique Isaak Schwarz
Image Fedor Dobronrawow, Juri Gantman, Asakazu Nakai
Son Olga Burkowa
Equipment Juri Rakscha
Production Yoichi Matsue, Nikolai Sizov
Durée 144 Min.
Langue Russisch/d/f
Acteurs
Juri Solomin Vladimir Arsenjew
Svetlana Daniltschenko Anna Arsenjew
Dmitri Korschikow Wowa
Vladimir Kremena Turtygin
Maksim Munsuk Dersu Uzala

«Kurosawa, der in Japan nicht mehr drehen konnte, folgte einer Einladung von Mosfilm und drehte dieses «wunderschöne Abenteuer-Epos aus der Taiga Sibiriens. Sinnlich-kraftvolle und poetische Bilder beschwören die Freundschaft zwischen verschiedenen Menschen und Kulturen; die Natur verrät ihre Geheimnisse und Gesetze.»
Bruno Jaeggi

«Ein Hymnus an die Wildnis. Ihre Zerstörung wird nicht gezeigt. Aber sie ist anwesend im Glanz der Bilder, gleich einer schmerzvollen Ahnung. Wie John Fords Filme sind Kurosawas schönste, bewegendste Werke Abschiede.»
Harry Tomicek

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.

Shop