TRAILER

Waad al-Kateab est à Alep pour étudier l’économie au moment où la population descend dans la rue pour réclamer plus de liberté. C’est au cours de ces démonstrations qu’elle rencontre Hamza avec qui elle se mariera et donnera naissance à Sama, leur fille. Munie d’une caméra vidéo, Waad al-Kateab va filmer d’abord la joie et l’espoir, puis l’enfer des bombardements.

Le film débute par un chaos d’images prises sous les bombes et c’est l’hystérie alors que la caméra cherche le bébé Sama. «Dans quelle vie t’ai-je amenée», dit à sa fille la réalisatrice, en voix off. Puis, retour en arrière avec des images plus joyeuses du début des manifestations de 2012, où les étudiants protestaient contre la dictature de Bachar El-Assad. Une euphorie qui prend fin très vite à la vue des cadavres de victimes de torture flottant sur la rivière qui traverse la ville. Ils sont alors nombreux à quitter Alep, mais Waad reste avec Hamza qui monte un hôpital de fortune dans un sous-sol. Blessés et mourants de tous âges arrivent sans discontinuer. Waad al-Kateab ne cesse de tout filmer, fixant l’horreur et le courage de ceux, médecins, infirmiers, brancardiers, qui essaient de sauver qui peut encore l’être. La violence de celle-là souligne la détermination et la générosité de ceux-ci.

Nous n’avons pas affaire à un documentaire au sens strict du terme et il ne faut pas y rechercher une quelconque analyse de la situation politique de la Syrie. On ne sait rien non plus des protagonistes au-delà de leurs actes montrés à l’écran. Cependant, cela n’enlève rien à la qualité et à l’importance de ce témoignage «de première main» qui a l’immense mérite de nous faire ressentir jusque dans nos tripes l’enfer qu’ont pu vivre Waad, Hamza et Sama et toutes les autres victimes de cette folie meurtrière. Le son des bombes à l’extérieur et la poussière soulevée par les déflagrations accentuent l’impression d’enfermement que dégagent ces couloirs de sous-sol encombrés de blessés et de gens angoissés par les menaces du dehors. Et l’extérieur, des images – qu’on suppose prises depuis des drones – survolent un paysage de désolation. Au dehors, on devrait respirer, mais est-ce encore possible? Images nécessaires, inoubliables.

Martial Knaebel

Titre original For Sama
Titre allemand Für Sama
Titre français Pour Sama
Autres titres A Sama - For Sama
Réalisation Waad al-Kateab, Edward Watts
Pays Syrie
Formats Blu-ray, DCP
Image Waal al-Kateab
Production Waal al-Kateab, Channel 4
Durée 95 Min.
Langue Arabisch/d + f und Deutsch synchronisiert
Acteurs
Dokumentarfilm
Distinctions

Winner Grand Jury, Best Documentary and Audience Award, Best Documentary at SXSW

Winner Special Jury Prize, International Documentary at Hot Docs 2019

Official Selection, Cannes Film Festival 2019, Golden Eye for best documentary

«Mutige Bestandesaufnahme einer politischen Kämpferin und Filmerin in Syrien.» art-tv


"One of the most important films you will ever see in your life." The Times

"Certainly one of the most essential films of the year." The Filmstage

"The single most heart-wrenchingly honest film you have ever seen." Film Threat

"A very powerful, personal documentary... It's a rare female perspective in a war zone." Screen Daily

"Hugely impressive… powerful stuff." Cineuropa

"With For Sama, which screened on Wednesday as part of Cannes’ Special Screenings lineup, directors Waad al-Kateab and Edward Watts do find something new to say by taking a very simple, very personal approach." The Wrap

"A harrowing yet tender love story. Gorgeous, moving filmmaking-” SXSW Grand Jury


“Simple in concept, shattering in execution…a ragged, remarkable act of cinematic witnessing.” Variety

“One of the most remarkable films ever made about the Syrian uprising.” The Hollywood Reporter


Dossier_Medien (1846 kB)

Dossier_presse (996 kB)

Flyer (373 kB)

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.

Dans les cinémas

  • Delémont: dès le 9 octobre
  • Genève, cinéma CDD: dès le 9 octobre
  • La Chaux-de-Fonds, ABC: dès le 16 octobre
  • Lausanne, Pathé Les Galeries: dès le 9 octobre
  • Lugano: le 10 octobre
  • Neuchâtel, Minimum: dès le 9 octobre
  • Nyon: le 18 novembre