Film

Hiroshima, mon amour

Alain ResnaisFrance – 1956

La première partie du film présente à la façon d'un documentaire les retombées des Bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki sur la population japonaise ; les narrateurs de ce chapitre sont les protagonistes qui n'ont pas encore été présentés, et qu'expose la seconde partie du film. Une actrice française se rend à Hiroshima, afin d'y tourner un film sur la paix. Elle y rencontre un architecte japonais, ancien conscrit dont la famille a disparu sous les bombes, qui devient momentanément son amant, mais aussi son confident. Alors qu'ils s'apprêtent à se quitter, il lui expose sa vie et lui répète qu'elle n'a « rien vu à Hiroshima ». Elle lui parle de son adolescence à Nevers pendant la Seconde Guerre mondiale, de son amour pour un soldat allemand et de l'humiliation qu'elle a subie à la Libération de la France lorsqu'elle a été tondue. Leurs échanges sur les thèmes de la mémoire et de l'oubli nous sont présentés par fragments tout au long des 36 heures de la diégèse.

Titre original Hiroshima, mon amour
Titre allemand Hiroshima, mon amour
Titre français Hiroshima, mon amour
Autres titres Hiroshima, mon amour - Hiroshima, My Love
Réalisation Alain Resnais
Pays France
Formats
Scénario Marguerite Duras
Montage Jasmine Chasney, Henri Colpi, Anne Sarraute
Musique Georges Delerue, Giovanni Fusco
Image Takahashi Michio, Sacha Vierny
Son Pierre-Louis Calvet, René Renault
Equipment Minoru Esaka, Mayo Petri, Lucilla Mussini
Costumes Gerard Collery
Production Anatole Dauman, Samy Halfon
Durée 90 Min.
Langue Französisch
Acteurs
Emmanuelle Riva Elle
Eiji Okada Lui
Stella Dassas mère
Pierre Barbaud père
Bernard Fresson L'allemand
Distinctions

Cannes 1959

New York Film Critics Award 1960: Best Foreign Language Film

Etoile de Cristal für Emmanuelle Riva als beste Schauspielerin

Prix Mélies der  Association Française de la Critique de Cinéma

United Nations Award 1961

Oscar-Nomination 1961 fürs beste Originaldrehbuch (Marguerite Duras)

«Resnais erschloss durch eine in dieser Folgerichtigkeit noch nie angewendete Konzeption dem Film Ausdrucksmöglichkeiten, wie sie bisher dem modernen Roman vorbehalten schienen. (…) Die Verklammerung von realem und imaginärem Erleben, von Gegenwart und Vergangenheit kommt in ihrer autonomen Struktur, als fotografiertes Bewusstsein auf die Leinwand.»
Gregor/Patalas: Geschichte des Films

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.