Comment j'ai fêté la fin du monde

Film

Comment j'ai fêté la fin du monde

Bucarest, 1989. Eva vit avec ses parents et son petit frère de 7 ans, Lalalilu. Après avoir accidentellement cassé un buste de Ceausescu, Eva et Alex, son petit ami, passent en conseil de discipline. Envoyée en maison de redressement, elle fait la connaissance d'Andréï, fils de dissident, avec lequel elle décide de fuir la Roumanie en traversant le Danube. Lalalilu, de plus en plus persuadé que Ceausescu est la cause de l'éloignement de sa soeur, élabore avec ses copains un plan pour tuer le dictateur.

Prix d’interprétation féminine à Cannes en 2006 dans la catégorie Un certain regard, COMMENT J'AI FETE LA FIN DU MONDE évoque le quotidien d’une famille de Bucarest alors que la dictature de Ceausescu vit ses dernières heures.

Titre original Comment j'ai fêté la fin du monde
Titre allemand Wie ich das Ende der Welt verbrachte - How I spent
Titre français Comment j'ai fêté la fin du monde
Autres titres
Réalisation Catalin Mitulescu
Pays Roumanie
Formats 35mm, DVD
Scénario Andreea Valean, Catalin Mitulescu
Montage Cristina Ionescu
Musique Alexander Balanescu
Image Marius Panduru
Son Stéphane Thiébaut
Equipment Daniel Raduta
Production Strada Film, Les Films Pelléas, Martin Scorsese, Wim Wenders
Durée 106 Min.
Langue Rumänisch/d/f
Acteurs
Dorotheea Petre Eva
Timotei Duma Lalalilu
Marius Stan Tarzan
Marian Stoica Silvica
Distinctions

Festival de Cannes 2006 Prix meilleure actrice, Un Certain Regard

Berlinale 2007 - Generation Competition

National Nomination for the Oscars 2007

Publikumspreis am Internationalen Filmfestival Innsbruck 2007

«Ein bewegender Film, der einen historischen Moment festhält, wie er im Herzen den Menschen erlebt wird.»
Le Parisien

«Der während der letzten Tage der Ceausescu-Herrschaft spielende Film behandelt ähnlich wie Goodbye Lenin die Epoche des sozialistischen Einheitsstaats weder als reine Furchtbarkeit noch ausschliesslich als amüsante Nostalgietour.»
Hilke Gerdes, Perlentaucher

Die Figuren begegnen der schweren Zeit mit Humor und Ironie – was dem Film eine leichtfüssige, heitere Note verleiht.
Andrea Lüthi, Independent pictures

«Munter, in warmen Farben, nostalgisch, aber auch voller Humor erzählt 'Comment j'ai fêté la fin du monde' von mutigen, liebenden, lebendigen Menschen.»
Berner Zeitung 

«Evocation malicieuse de la Roumanie de Ceausescu, avec de jeunes acteurs inspirés et une très grande comédienne.»
Les Inrockuptibles

«Liebevoll setzt er ein Stück Alltag um eine Schülerin und ihren Bruder in Szene.»
Saiten Magazin, St. Gallen

«Die Geschichte der jungen Eva spielt im Jahr 1989 in Bukarest, kurz bevor der rumänische Diktator Ceausescu gestürzt wird. Catalin Mitulescu gelingt es in seinem Erstlingsfilm, das Alltagsleben jener Zeit mit all seinen Problemen, Gefühlen und Träumen noch einmal erlebbar zu machen.»
Adrian Wettstein, Nahaufnahmen

Les derniers mois du dictateur «Cela fait quinze ans maintenant que Ceausescu est mort. A présent, nous avons la démocratie, nous sommes libres de voyager partout dans le monde, mais nous portons encore en nous le souvenir et l'héritage de cette période. En voyant les événements se dérouler à travers le regard d'une jeune fille de 17 ans et de son frère de 7 ans, Comment j'ai fêté la fin du monde reflète ce mélange de tristesse et de joie, de réalité et de fantasmes que j'associe à cette époque-là. Ce film est une tragi-comédie avec des touches d'absurde et de sublime. Il exprime l'émotion de cette période de la Roumanie et donne une idée de ce que nous gardons en nous, ma génération et moi-même, dans ce nouveau monde où nous sommes entrés. Le film est aussi un hommage, non seulement à ceux qui ont eu le courage de s'élever contre la dictature, mais aussi à ceux qui, comme nos parents, ont souffert en silence, de peur qu'il n'arrive quelque chose à ceux qu'ils aimaient. Bien que l'histoire se déroule en 1989, j'ai décidé de créer l'impression d'un endroit figé dans le temps. Mon objectif était de peindre un univers avec une charge historique et émotionnelle intense, mais qui convienne à l'histoire et aux personnages. Dans ce monde, froid comme il l'était, ce sont les personnages qui portent le souffle vital, l'énergie et la joie de vivre. Je ne voulais pas que le film soit une simple fresque d'une époque révolue. Les personnages sont là pour faire progresser l'histoire par leurs désirs, leurs rêves et leur énergie.»
Catalin Mitulescu

dossier_de_presse[fr] (156 kB)

epreuve_nb[fr] (1375 kB)

inserat_couleur[fr] (981 kB)

inserat_farbig[de] (982 kB)

inserat_sw[de] (1375 kB)

MD_Comment_D (209 kB)

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.

Shop