Compañeros - La noche de 12 años

Film

Compañeros - La noche de 12 años

Álvaro BrechnerUruguay – 2018
TRAILER

Ils sont trois que les militaires enlèvent de leurs cellules, sans ménagement, après les avoir encagoulés. Pour les exécuter? Ou les faire disparaître? Le titre nous prévient déjà que non. Trois hommes partent pour une longue nuit de douze ans. Álvaro Brechner signe, avec une œuvre forte, émouvante et, étonnamment, tout de même optimiste.

La réalité plus forte que la fiction

Le spectateur au fait de l’Histoire et de la politique en Amérique latine aura certainement entendu parler de ce président uruguayen, José «Pepe» Mujica, qui fut un ancien guérillero Tupamaro. Président atypique qui ne changea pas son train de vie, modeste, et qui lança de vraies réformes sociales. Qu’il ait été emprisonné est connu, mais on ignore souvent qu’il fut détenu au secret pendant douze longues années. Compañeros – La noche de 12 años relate cette période dramatique.

L’action démarre donc en 1973, lorsque les militaires prennent le pouvoir en Uruguay, et traite de l’emprisonnement de trois anciens Tupamaros dont celui de José «Pepe» Mujica. Álvaro Brechner ne s’est pas senti le besoin d’ajouter des scènes imaginaires pour créer de faux suspens ou susciter de l’émotion factice. Il fait le choix du réalisme et s’en tient aux souvenirs que lui ont raconté les trois protagonistes. Le soin apporté aux reconstitutions, les performances des acteurs, le montage, feront le reste. On est happé par les images dont la justesse permet de quasiment ressentir dans les tripes l’état psychique et physique des personnages. A certains moments, on en oublierait même que les prisonniers verront la fin de leur calvaire, tant les personnages sont à un doigt de craquer. Leur état de délabrement physique rend ces hommes si méconnaissables qu’on a de la peine à les distinguer les uns des autres. Et effectivement, nul besoin de faux suspens, car on se demande à chaque scène comment ces hommes arrivent à survivre à tant de souffrance, à quelles nouvelles avanies ils seront confrontés. Comme les personnages, on se surprend à chercher, avec eux, la moindre lueur dans cette nuit sans fin, à trouver de l’humour là où on s’y attend le moins. Tiens, un «feel-good movie», mais un vrai qui nous parle d’une belle idée de dignité humaine.

Martial Knaebel

Articles sur le film: Prix du public pour COMPAÑEROS

Le film d'Alvaro Brechner triplement primé à Fribourg

Suite

Titre original Compañeros - La noche de 12 años
Titre allemand Compañeros - Die zwölfjährige Nacht
Titre français Compañeros
Autres titres La notte di 12 anni - A Twelve-Year Night - Memorias del calabozo
Réalisation Álvaro Brechner
Pays Uruguay
Formats Blu-ray, DCP
Scénario Álvaro Brechner
Montage Irene Blecua, Nacho Ruiz Capillas
Musique Federico Jusid
Image Carlos Catalán
Son Eduardo Esquide, Martín Touron
Equipment Laura Musso, Paula de Granvar, Palomares-Martínez
Costumes Alejandra Rosasco
Production Tornasol Films
Durée 123 Min.
Langue Spanisch/d/f
Acteurs
Antonio de la Torre José Mujica
Chino Darín Chino Darín ... Mauricio Rosencof
Alfonso Tort Eleuterio Fernández Huidobro
César Troncoso Militar
Soledad Villamil Psiquiatra
Sílvia Pérez Cruz Ivette (Silvia Pérez Cruz)
Mirella Pascual Lucy
Nidia Telles Rosa
John De Luca Soldado Martinez
Distinctions

Thessaloniki Film Festival: Audience Award

Festival de Huelva Cine Iberoamericano: Meilleur réalisateur, Prix du Public

Golden Pyramid Award, 40th Cairo International Film Festival

Amiens International Film Festival: Audience Award, Best Film

Biarritz International Festival of Latin American Cinema: Audience Award, Best Film

Cairo International Film Festival: FIPRESCI Prize, Best Film
Golden Pyramid, Best Film

Cannes Cinéphiles: Grand Prix, Best Films

Film Festival Oostende: Critics Award, Best Film
Look Prize, Best Photography, Carlos Catalán

Havana Film Festival, Asociación Cubana de Prensa Cinematográfica, Best Film
Casa de Las Américas Award, Best Film
Coral for Best Editing, Nacho Ruiz Capillas & Irene Blecua
Best Sound, Nacho Royo-Villanova & Eduardo Esquide
Glauber Rocha Award, Best Film
Radio Havana Award, Best Films

Huelva Latin American Film Festival: Audience Award, Best Film
Casa de Iberoamérica Award, Álvaro Brechner
IES Pablo Neruda, Best Film
León Ortega Award, Best Cinematography, Carlos Catalán
Manuel Barba Award, Best Screenplay
Silver Colon, Best Director
Best Actor, Alfonso Tort
Best Technical and Artistic Contribution

International Crime and Punishment Film Festival: International Golden Scale Award, Audience Award for Best Film

Resistance International Film Festival: Festival Award, Best Director

Thessaloniki Film Festival: Audience Award Open Horizons

Uruguayan Film Critics Association 2018:
UFCA Award, Best Film
Best Uruguayan Film
Best Director, Álvaro Brechner
Best Actor, Alfonso Tort
Best Actress, Mirella Pascual
Best Sound, Nacho Royo-Villanova, Eduardo Esquide, Martín Touron

Festival du Cinéma espagnol et latino d'Ajaccio: Grand Prix du Jury, Prix du Jury étudiant,

«En s'appuyant sur un montage qui mélange réel et fiction et un travail sur le son qui est mis en valeur par l'absence de lumière, Brechner parvient à faire vraiment ressentir au public cette descente dans les égouts de l'inhumanité sans perdre espoir, sans perdre sa confiance dans la liberté et la vie.» Cineuropa


«Un témoignage bouleversant de toute une époque et de son sens de la résistance.» Mediapart


Radio RTS: Entretien avec Alvaro Brechner


NOTE D’INTENTION
«Que reste-t-il d’un homme lorsqu’on lui enlève tout? Coupé du monde, du temps, de tout élan, du moindre élément matériel auquel s’accrocher, il est progressivement trahi par ses propres sens. Pourtant, au fond de lui, il demeure une chose que l’on ne peut lui enlever: son imagination. Compañeros (Una noche de 12 años) est avant tout un voyage vers les ténèbres. Se basant sur des faits réels, ce film raconte l’histoire de trois personnages que l’on a dépossédés, douze ans durant, de tout ce qui les définissait en tant qu’individus. On les a soumis à une dégradation mentale et physique visant à les rendre fous et au-delà, à anéantir la résistance de leur être le plus intime. Ces hommes ont dû se réinventer à partir des vestiges de leur condition humaine, pour surmonter une des épreuves les plus effroyables que l’on puisse imaginer.L’écriture et la réalisation de ce film m’ont demandé quatre années de recherche et de documentation. Un des enjeux majeurs pour moi était qu’il ne s’agisse pas d’un film de prison, mais d’un voyage existentiel. Le projet des militaires était clair : "Puisque nous n’avons pas pu les tuer, nous allons les rendre fous." Au-delà d’une méticuleuse reconstitution historique des faits, j’ai cherché à faire ressentir sur le plan esthétique et sensoriel l’expérience de la survie à la lutte intérieure que subissaient mes personnages.Les trois acteurs, Antonio de la Torre, Chino Darín et Alfonso Tort, ont dû se soumettre à un conditionnement très rude, tant sur le plan physique - ils ont perdu chacun près de quinze kilos - que mental, pour être au plus près du supplice incarné. La mise en scène, quant à elle, se devait de nous plonger à leurs côtés dans ce combat pour la conservation de leur humanité.Ce fut un parcours sombre, mais extrêmement gratifiant. À travers ses gageures et ses complexités, l’expérience du film m’a conforté dans l’idée que même lorsque tout semble perdu, la force et la résistance de l’être humain ne doivent pas être sous-estimées.»
Alvaro Brechner, scénariste & réalisateur

Dossier_presse (212 kB)

Flyer (1190 kB)

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.

Dans les cinémas

  • Delémont La Grange: les 27 et 31 mars
  • Genève, Grütli: dès le 27 mars
  • Genève, Grütli: le 24 mars en présence du réalisateur
  • La Chaux-de-Fonds Festival du : les 24 et 26 mars
  • Lausanne, CityClub Pully: dès le 1er avril
  • Neuchâtel Cinépel: dès le 27 mars
  • Neuchâtel Festival du Sud: le 24 mars en présence du réalisateur