TRAILER

Toutes deux collégiennes, Kena et Ziki ont souvent l’occasion de se croiser bien que ne venant pas du même milieu. Toutes leurs différences n’empêchent pas que les deux filles ressentent une forte attirance l’une vers l’autre. Délicatesse, simplicité et, surtout, sincérité, telle est l’approche qu’a choisie Wanuri Kahiu pour traiter d’un sujet tabou dans son pays.

Portrait d’une jeunesse pop

Kena se verrait bien infirmière dans le futur, bien que ses notes pourraient lui laisser espérer une entrée à l’université. Travailleuse, elle aide son père dans son échoppe. Celuici est candidat progressiste aux élections municipales dans lesquelles il est opposé au père de Ziki, homme d’affaires fortuné. Les regards que s’échangent les deux adolescentes ne laissent place à aucun doute sur les sentiments et l’attirance qu’elles éprouvent l’une pour l’autre. Comment vont-elles faire face à leur famille, leur voisinage, dans un pays où l’homosexualité est punie de prison?

Tirée de la nouvelle «Jambula Tree», de l’Ougandaise Monica Arac de Nyeko, Rafiki – qui signifie ami, ou amie, en swahili –, se déroule à Nairobi, dans un quartier d’habitations de classe moyenne où la vie se passe surtout à l’extérieur. Kena y circule en skateboard, joue au foot avec les garçons. Les jeunes se retrouvent à des buvettes à même la rue. C’est dans ces moments de convivialité adolescente que Kena et Ziki croisent les regards. Si le sujet du film est bien cette relation entre les deux filles, et l’opposition qu’elle rencontre, la réalisatrice n’oublie pas de soigner l’environnement du récit. Nairobi et son effervescence y sont vivantes grâce à la caméra de Christopher Wessels, et aussi aux personnages annexes qui sont tous parfaitement ébauchés et incarnés par des acteurs plus que convaincants. Il y a aussi de quoi être touché par la délicatesse dont fait preuve la réalisatrice pour nous raconter cette histoire d’amour: on sent très bien l’envie, non pas de choquer, mais de pousser le spectateur à l’accepter telle qu’elle est. Et ces filles telles qu’elles sont. Couleurs pop, musique pop, en fait Rafiki déborde de la joie de vivre de l’adolescence. Envers et contre tout.

Martial Knaebel

Articles sur le film: Succès à Carthage

RAFIKI, SUPA MODO et AMAL primés à Carthage

Suite

SUPA MODO candidat à l'Oscar

Le Kenya a choisi comme représentant le film pour le jeune public réalisé par Likarion Wainaina.

Suite

RAFIKI gagne en justice au Kenya

La réalisatrice Wanuri Kahiu a obtenu que son film, interdit par la censure de son pays car parlant d'homosexualité, soit projeté pendant une semaine.

Suite

Titre original Rafiki
Titre allemand Rafiki
Titre français Rafiki
Autres titres Rafiki
Réalisation Wanuri Kahiu
Pays Kenya
Formats Blu-ray, DCP
Scénario Wanuri Kahiu, Jenna Bass; short story "Jambula Tree" by Monica Arac de Nyek
Montage Isabelle Dedieu
Image Christopher Wessels
Son Frédéric Salles
Equipment Arya Lalloo
Durée 82 Min.
Langue Englisch, Swahili/d/f
Acteurs
Samantha Mugatsia Kena
Sheila Munyiva Ziki
Jimmi Gathu John Mwaura
Nini Wacera Mercy
Dennis Musyoka Peter Okemi
Patricia Amira Rose Okemi
Neville Misati Blacksta
Muthoni Gathecha Mama Atim
Distinctions

Cannes Un certain regard 2018

Everybody's Perfect - Geneva international queer film festival: Prix du public - Perfect Award

Bratislava International Film Festival: Winner Public Prize

Carthage Film Festival: Best Actress, Best Music Score

Chicago International Film Festival: Winner Silver Q-Hugo

Lucas - International Festival of Films for Children and Young People: Bridging The Borders Award & Youngster Award

Valladolid International Film Festival

São Paulo International Film Festival

Sydney Film Festival

Oslo Films from the South Festival

Durban International Film Festival

«Afro-Bubblegum ist der Name für fröhliche Geschichten aus Afrika. Regisseurin Wanuri Kahiu aus Kenia will so die Klischees vom leidvollen Kontinent bekämpfen.» Tages-Anzeiger


«Rafiki ist ein sehr mutiger, nötiger, augenöffnender Film, der mit gutem Beispiel vorangeht und einen Beitrag zur Bekämpfung von Homophobie darstellt. Der Film hat diese traumhafte Wirkung, wie viele gute Filme sie haben.» Amnesty Magazin


«Rhythmisch, farbig, jung und frisch: Der Kino-Film Rafiki vermittelt Lebensfreude und die Besonderheit der ersten Liebe auch durch farbige Wäsche, die zwischen den Häusern trocknet. Diese kenianischen Filmemacher denken nicht schwarz-weiss.» Regina Grüter, Luzerner Zeitung


«Rafiki trägt viel Hoffnung in sich. Angesichts der rechtlichen und gesellschaftlichen Situation von Homosexuellen in Kenia und der Reaktion der Behörden, die den Film verbieten wollten,m uss der Regisseurin der Mut, eine solche Geschichte positiv zu erhählen, hoch angerechnet werden.» Alice Galizia, WoZ


«Ein poppiger Augenschmaus mit mitreissend-packendem Drive.» Doris Senn, Filmbulletin


«Es steckt hier viel jugendliche Energie und Hoffnung drin, und das kann man ja auch gut gebrauchen.» Züritipp

«Ein schöner, kraftvoller Film mit politischem Zündstoff.» Mathias Heybrock, Annabelle


«Ein fesselndes Drama von hockaktueller Brisanz, getragen vom titelgebenden Frauenpaar, das der Zuschauer von der ersten Sekunde an ins Filmherzchen schliesst.» Lola Funk, Maximum Cinema


«Fröhlich, leichtfüssig und politisch. Wanuri Kahiu ist eine der neuen starken Frauenstimmen aus Afrika. Mit ihrem erfrischenden und bunten Spielfilm landete sie beim Publikum am Filmfestival von Cannes einen Hit, auch im musikalischen Sinn: Der Soundtrack stammt samt und sonders von angesagten Musikerinnen aus Kenia.» Aaku, Aargauer Zeitung


«Eine stürmische Liebesgeschichte mit kunterbunten Bildern, intensiven Farben und teilweise fast schon künstlerischen Aufnahmen vom kenianischen Alltag.» Irina Blum, cineman.ch


«Nicht jeder Film, der von zwei ausgeflippten Girls handelt, verdient automatisch besondere Aufmerksamkeit. Rafiki schon.» Hanspeter Stalder, der-andere-film.ch


«J'ai été touché par la grâce des deux jeunes comédiennes, qui sont formidables.» RTS La Première

«Moderne, joyeux, optimiste et tendre.» Le Monde

«On aime sa fougue, sa fièvre pop qui rappelle les couleurs flashy et acidulées des débuts de Sofia Coppola ou Xavier Dolan – la gravité en plus.» Les Inrocks


«Un drame fort et émouvant, baigné de couleurs flashy.» Le Parisien


«Lively, brightly performed film impossible not to celebrate - Both actresses are naturally, beguilingly expressive.» Variety


«A dynamic, smoothly-executed tale of impossible love that brings fresh energy.» Screen International

«A groundbreaking romance aims to change Kenyan hearts and minds.» The Guardian




INTERVIEW

AAKU Kulturmagazin

Annabelle

Dossier_Medien (4599 kB)

Dossier_presse (554 kB)

Flyer (734 kB)

Inserat_color (1350 kB)

Inserat_color_klein (812 kB)

Inserat_sw (824 kB)

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.

Dans les cinémas

  • Ascona, Otello: le 5 mai
  • Massagno, Lux: le 12 mai